Les 3 secrets d’un bon consultant en marketing

TPME

Ma fille me raconte qu’au collège, dans sa nouvelle classe, il y a 2 « nouveaux » et qu’elle les trouve « grave » intéressants.

Alors, je lui demande quelles en sont les raisons 😉. Et me répond :« Parce qu’ils sont différents des autres élèves, qu’ils n’ont pas les mêmes codes ».

Ils ont donc une autre posture et un sens critique avisé !

Voilà pourquoi cette anecdote me fait penser à mon métier qui me rappelle souvent ces « petits nouveaux ».

Les 3 secrets d’un bon consultant en stratégie marketing

En fait, un consultant a connu beaucoup d’autres entreprises, a vécu les mêmes problématiques que ses interlocuteurs, a testé et mesuré différentes solutions.

En fait, il a pour mission de répondre aux problématiques de ses clients. La résolution de problèmes étant au cœur de ses activités, il doit être en mesure d’accompagner ces derniers dans la recherche de solutions réalisables et performantes. Et il s’agit d’un travail collaboratif !

Voici 3 critères qui pourront différencier le conseil en stratégie marketing d’un autre…

1. Il s’étonne de tout

D’abord, le consultant en stratégie marketing doit être curieux, apporter un regard neuf et partager son « étonnement » avec son client. Ceci passe par une approche structurée dans le but de dynamiser l’activité de la société.

Ensuite, il a le sens du questionnement, nécessaire pour pouvoir étudier le problème sous différents angles. La finalité du métier du consultant n’est pas celle d’agir « à la place » des acteurs de l’entreprise, mais plutôt de leur « suggérer » les bonnes alternatives.

Il pourra donc faire gagner beaucoup de temps à son client en lui proposant de faire autrement. Le conseil en stratégie marketing va sortir le dirigeant de ses habitudes, avoir des idées contradictoires et lui montrer une autre voie pour lui faire découvrir des nouveautés. Ou simplement le conforter dans ses idées qu’il n’osait mettre en pratique.

2. Il écoute son client

Ce qui reste le plus important chez le consultant en stratégie marketing  – quelle que soit son expérience passée- c’est l’écoute et la façon « d’ausculter et de diagnostiquer » au cas par cas pour ne pas reproduire des modèles déjà appliqués à d’autres entreprises.

En fait, le Problem Solving est basé sur l’écoute et sur l’analyse.

Petit rappel : quels sont les 3 choses qui intéressent le plus son client ?
Premièrement : lui/elle
Deuxièmement : lui/elle
Troisièmement : lui/elle…

C’est pourquoi L’écoute est l’une des clés de la confiance.
Ainsi, plus le conseil en stratégie marketing saura écouter son client (et agir en conséquence, bien entendu), plus le client aura confiance en lui.

Et s’assurer d’avoir bien compris, s’intéresser et faire preuve d’empathie sont les clés pour réussir une mission !

3. Il applique une méthode structurée

Le consultant en stratégie marketing appliquera sa propre méthode après avoir fait un diagnostic de l’existant pour préconiser des recommandations bien structurées.

Alors, pour y parvenir, il doit s’assurer que le souci évoqué par son client est bien le véritable problème et non la conséquence d’autres problématiques majeures. Comme une bonne compréhension du problème permet d’identifier plus clairement les solutions, il utilisera des méthodes d’interrogation comme le 5W (Pourquoi, qui, quand, où et comment) ou le brainstorming, pour effectuer des tests et des analyses de faits.

L’essentiel : Dans un monde où tout va trop vite, où chacun attend des résultats immédiats avec un minimum de budget et de stress, le marketing externalisé pour les petites sociétés apporte toute sa valeur : en étant réactif, flexible et rigoureux, le consultant établit une relation de confiance avec ses clients.

Pour aborder l’année sur les chapeaux de roue, faites-moi confiance, c’est maintenant qu’il faut commencer !

Prêt à vous faire accompagner sans dépenser des fortunes ?  Contactez-moi

Mon autre article à découvrir sur le site de Didaxis, société de portage salarial : Les 5 compétences qu’un pro du marketing doit absolument posséder

Menu